Actualité de la paroisse

 

QUI SONT LES SPIRITAINS ?

Les Spiritains forment une congrégation religieuse et missionnaire  qui existe depuis plus de 300 ans, annonçant l’Évangile de Jésus-Christ aux pauvres, et cherchant à être les avocats, les soutiens, les défenseurs des faibles et des petits contre tous ceux qui les oppriment.

  • Devise des spiritains 

Cor Unum et Anima Una – Un seul Cœur et une seule Âme (cf. Actes 4, 32).

Ils se consacrent à l’Esprit-Saint, auteur de toute sainteté et inspirateur de l’esprit  apostolique. Nous demeurons aussi sous la protection du Cœur Immaculé de Marie, comblé, par ce même Esprit, « de la plénitude de la sainteté».

  • Mission 

Les spiritains se consacrent plus spécialement à l’évangélisation des  peuples, des groupes et des personnes qui n’ont pas encore entendu le message évangélique ou qui l’ont à peine entendu ; ceux dont les besoins sont les plus grands, ils n’oublient pas les opprimés et les pauvres. Bâtisseurs et formateurs,  ils accompagnent  l’Église dans ses taches volontairement, car ils forment des hommes et femmes au service de l’humanité.                           .                                    

  • Les fondateurs

Claude François Poullart des Places (1679-1709) : a fondé la congrégation du Saint-Esprit, le 27 mai 1703, aux jours de Pentecôte, «dans le but de former des prêtres pour les tâches les plus délaissées ».
Le Père François Marie Paul Libermann (1822-1852) : a fondé l’œuvre des Noirs en 1841 lorsqu’il est ordonné prêtre, et c’est en compagnie de Frédéric Le Vavasseur et d’Eugène Tisserant, en présence de l’Abbé Desgenettes, qu’il a célébré la messe de fondation de la Société du Saint-Cœur de Marie, en l’église de Notre Dame des Victoires, à Paris le 25 septembre 1841.

  • La famille des spiritains

Environ  3.000 Spiritains répartis en une soixantaine de circonscriptions dans le monde pour annoncer l’évangile de Jésus-Christ.

Au Cameroun, les Spiritains sont présents dans XX diocèses et archidiocèses à travers les missions de XXXXXXX

  • Le mode de fonctionnement

La Congrégation est dirigée par le supérieur général et son conseil, à Rome. Dans chaque pays où nous travaillons il y a un supérieur majeur avec son conseil. Les décisions sont toujours collégiales.

Au Cameroun, XXXX

 


Les grandes figures et dates de la présence des spritains au Cameroun

Les spiritains arrivent au Cameroun après le départ des Pallottins en 1916.

  • 1916-1922: réhabilitations et constructions des missions Pallottins par les Pères Spiritains

La réhabilitation des missions par les Pères Spiritains s’est faite  principalement à :

  • Ngovayang par le Père Gallois prenait la direction de la mission. le 8 Octobre 1916, par la suite le Père Labiouze se joint à lui dans ce travail. A la fin de 1919 on a eu les Pères tels que P. Jean-Muller, P. Ferre, Jean Cadiou, P. Georges Le Faucheur, ainsi que les frères comme  F. Innocent Graff et F. Florent Soltter.
  • Minlaba avec P. Guillet, P.Bioret et Frère Germain Lacave.
  • Saint-André fut réhabilité par le P. Jung  car elle fut abandonnée par les pallottins 1912.

 

  • 1923-1943: fondation des œuvres spirituelles, les missions et structures éducatives sous l’initiative de Mgr François Xavier Vogt
  • les œuvres spirituelles comme la construction de la Cathédrale de Mvolyé le 12 Novembre 1923.
  • La création des missions d’Akono et Nden en 1923, Efok et Nlong en 1926, Samba et Medzek en 1928, Bikop, Omvan, Bafia, Lable, Eséka et Akok en 1930, Nkilzok, Nkolavolo et Ntui en 1931.
  • La formation des catéchistes avec la création des structures éducatives comme le Petit séminaire a Efok, le Grand séminaire, le séminaire de préparation le 15 septembre 1940.
  • La création d’autres missions entre 1932 et 1942.

 

  • 1943-1961: Mgr René Graffin locomotive de la fondation de missions et des structures éducatives, il a repris toutes les missions de Mgr Vogt et a fondé d’autres missions.

 

  • 1932-1945: Monseigneur Mathurin Le Mailloux locomotive de la fonction des missions et structures éducatives.

 

  • 1946-1957: les réalisations sur l’initiative de Monseigneur Joseph Bonneau avec la création,

 

  • Des missions.
  • Des structures éducatives comme Ecole Normal de Makak, Collège Libermann,  Ecole professionnelle de Bonakouanang et Collège d’enseignement technique et industriel la Salle.
  • Des œuvres caritatives comme les dispensaires, hôpitaux, maternités, léproseries.
  • Actions catholique avec la légion de Marie.

 

  • 1949-1961: la fondation des missions avec Monseigneur Teerenstra.
  • 1962-1990: la fondation des missions et structures éducatives avec Monseigneur Van Heyden.
  • 1965-1977: Monseigneur Loucheur locomotive de la fonction des missions et structures éducatives
  • 1990-2015: fondations des paroisses par les spiritains comme ;
  • la paroisse Saint-François d’Assise de Nkolmesseng (Yaoundé)
  • construction de la chapelle Sainte famille de Nkolmesseng (Yaoundé)
  • création de la paroisse Marie-Reine de la paix d’Elig-Essono (Yaoundé),
  • construction du presbytère de la paroisse Saint-Esprit de Mvolyé (Yaoundé),
  • Fondation de la paroisse de Ngoke,
  • Fondation de la paroisse Saint François d’Assise.

 

 

Groupes et associations